Invité
Invité
Invité
Mer 5 Avr - 21:04



1
Identité

Matricule :
IV-XF006

Prénom :
Rigel

Surnom :
Rig'

Âge :
753 ans

Sexualité :
Oui 8D

Créateur :
Faust

Statut :
Affranchie

Métier :
Rider / Bras droit

Lieu de vie :
Alpha city

Capacités

•Corps blindé
•Corps ignifugé
•Un système corporel d'auto-défense par la brulure. Elle possède la capacité de faire chauffer des parties de son corps, cela pouvant occasionner de graves brûlures si l'exposition est prolongée. A savoir que le simili de peau humain qui la recouvre fond si la diffusion de chaleur est intense pendant plus de 35/40 secondes environ.


Ambitions :

Non, Rigel ne sait pas vraiment ou elle va..

2
Portrait Robot

CARACTERE

Distante - Rancunière - Attentionné - Blasé - Cynique - Loyale - Directe - Discrète - Tendre - Réaliste - Possessive - Patiente - Ouverte - Lunatique - Modeste - Intrépide - Franche - Quelque peu impulsive - Serviable - Autoritaire -

Rigel n'as jamais vraiment ressentie d'affection de la part de son architecte. Personne n'as jamais pris soin d'elle ou porté une attention toute particulière à sa petite personne. Malgré cela depuis son affranchissement elle ressent un vide, comme si il manquait une pièce au puzzle. Elle ne peut s'empêcher de rechercher de l'affection.. Bien entendu cela ne se manifeste pas constamment et elle n'est pas du genre à aller dans les bras de n'importe qui mais elle voit dans chaque relation peut être une opportunité de tisser des liens plus étroits. Elle ne pense pas forcément à une relation amoureuse ou sexuelle mais elle se demande bien ce que ça fait d'avoir une personne qui pense à vous, qui s'inquiète, qui tiens à elle..

C'est sans doute ce qui la trouble le plus mais tout ça est précieusement enfouis sous une épaisse carapace qui ne laisse rien transparaitre. Elle a peut être honte de ressentir ce genre d'émotions alors qu'elle est considérée par son créateur comme une machine, un objet tout au plus.


PHYSIQUE
 
La soirée débute, une pluie fine et intense s’abat sur la ville. Une masse grouillante se presse sur les trottoirs, se bousculant parfois, désireux de rentrer chez eux après une longue journée. Pourtant un petit garçon fermement tenu par la main de sa mère s'arrête net en bordure de rue. Son impair jaune trop grand pour lui commence à être trempé, il renifle bruyamment avant de s'exclamer « Maman regarde, un robot ! ». Sa mère lui offre un sourire crispé toute en portant un vague regard à Rigel avant de le pousser à continuer sa route.

Occultant complétement la scène la jeune femme entreprend d'attacher ses fins cheveux châtains en queue de cheval pour plus de confort. Son regard gris se pose sur la selle de sa moto trempée et elle pousse un petit soupir toute en enfilant sa vieille veste râpée. Elle peine à faire rentrer son bras dépourvu de «peau» dans l'étroite manche, ça ne glisse pas bien, s'accroche dans le tissu par moment mais elle fini par arriver au bout de ses peines en rouspétant. Rigel ne dépasse pas 1m70 et n'as clairement pas une force de taureau mais c'est pourtant avec facilité qu'elle pousse sa moto aux abords de la rue. Dire qu'elle serait menue serait mentir, d'ailleurs pour une Anthropoïde elle possède plus de formes que la moyenne (hanche, ventre, cuisses..) et s'en porte très bien. Elle ne sait pas trop quoi penser du rapport au corps qu'on les humains, qui complexent au moindre petit bout de chair qui dépasse. Une fois son bras caché, elle se fond parfaitement dans le flot d'humain qui s'écoule à l'intérieur de la ville. Arrivée à la périphérie de la route, elle remonte son vieux foulard kaki à hauteur des yeux, masquant les rares taches de rousseurs qui parsèment son visage et fait glisser sur ses yeux un imposant masque destiné à protéger son regard des intempéries. Elle enfourche sa moto et son pantalon s'imbibe directement de l'humidité présente sur le métal froid. Ses lourdes bottes décollent du sol et elle démarre en trombe, se faufilant avec facilité dans la circulation compacte.
HISTOIRE

AGE 52
Rigel était assise sur une table, son bras gauche pendait lamentablement et elle n'avait plus aucun contrôle dessus. Un lourd soupir s'échappa de la pièce, l'homme en face d'elle se retourna « Combien de fois t'ai-je dis de ne pas porter des choses aussi lourdes ?! ». Elle baissa les yeux, dans un murmure elle glissa qu'elle était désolée, qu'elle avait voulu seulement bien faire. Il passa plusieurs heures à réparer son bras, trop concentré pour lancer les remarques méprisante qu'il faisait d’habitude. Au début elle prenait cela très personnellement mais à présent elle savait qu'il leur réservait tous le même traitement alors elle commençait doucement à ne plus s'en vouloir. « C'est bon j'ai terminé 006 .. » Il ne l'appelait que très rarement par son prénom, elle savait qu'elle n'était qu'un matricule pour lui, comme tous les autres d'ailleurs. Elle se releva et testa son bras qui était tout à fait fonctionnelle à présent, elle allait le remercier mais avant même qu'elle ne prononce un mot il continua « Tu sais à quoi fait référence ton nom ? ». Elle se pinça les lèvres et acquiesça « Oui, une étoile ». « Parfaitement, la 6ème la plus brillante que l'on ait recensée. Mais vous les Anthropoïdes, vous ne savez pas brillez et vous ne le saurez jamais. Ce nom était peut être un peu optimiste... ». Il sorti de la pièce sans un mot ni un regard de plus.

AGE 307
Rigel prend plaisir à effectuer les tâches qui lui sont demandée même si cela n'est pas toujours fait de manière très aimable. Elle fait partie d'un des maillons de la chaîne qui travaille à améliorer ce monde et cette idée lui parait agréable. Même si elle constate que le lien qui la relie à son architecte commence à s’effilocher, comme si il était inlassablement rongé par de minuscules créatures. Elle n'arrive pas à l'expliquer et ne préfère donc pas y penser...


AGE 746
Tout est arrivé si vite.. Les humains ont complètement chamboulés ce monde. Pratiquement du jour au lendemain plus personne n'était là pour lui dire quoi faire. Il parait que les Anthropoïdes qui avaient un fort lien avec leur Architecte n'arrivent même plus à distinguer un signe de vie de leurs part. Alors ce n'est surement pas elle qui allait faire des miracles pour les retrouver. Son lien avec Faust avait mis du temps à s’effriter mais il n'en restait rien à présent. Au début elle s'en félicita mais très vite une dépendance vit le jour. Comme si elle avait été trop brutalement sevrée d'une quelconque drogue. Elle ressentait un vide constant en elle, cale en devenait vite insupportable si elle n'avait rien pour s'occuper l'esprit.

Un petit temps d'adaptation fut nécessaire pour ce faire au rythme de vie des humains. Cela ne fut pas des plus facile mais elle y arriva. Son physique n'étant pas très éloigné de celui des nouveaux arrivants elle du subir peu de discrimination et vécut de petits boulots pas toujours très légaux pour subvenir à ses besoins et surtout s’aérer l'esprit. Son premier boulot fut d'accueillir les clients dans un casino, puis elle passa croupière. Son contrat arrivant à terme ses employeurs lui proposèrent de renouveler celui-ci dans un de leur autre établissement, soit disant un bar. C'est ainsi qu'elle se retrouva serveuse dans un bordel et commença à entendre parler de courses illégales complètement barrées qui avaient lieu dans des endroits tenu secret jusqu'au jour J. Tout le monde avaient l'air excité par ces évènements et sa curiosité l'emporta. Vu la clientèle peu recommandable de l'endroit elle n’eut pas de mal à se procurer un billet par un client régulier qu'elle avait dans la poche depuis un certain temps et participa en tant que spectatrice à sa première course de bolides illégale après 720 ans d’existence.

Ce qu'elle vit la fascina ! Elle n'avait jamais vu tant d'euphorie et de violence en même temps. Les gens étaient hystériques pour la plupart et le départ de la course se faisait attendre comme le messie. A peu près tous les types de véhicules étaient acceptés et bien sûr aucun coup bas n'était répréhensible, ici c'était la loi du plus fort. Si elle y était allée par curiosité la première fois, ce n'était plus le cas pour les fois suivantes. Cela devint vite une habitude et elle partagea sans peine l'excitation des autres. Elle criait avec eux quand un pneu éclatait, qu'un conducteur se retrouvait en positon délicate ou quand la bande d'arrivée était franchi. Se prenant même à parier quelques rares fois.


AGE 748
Cela faisait maintenant quelques années qu'elle occupait ce poste de serveuse et beaucoup de clients de l'établissement la connaissait bien. Elle n'était pratiquement jamais importunée par ceux-ci et ne trouvait pas désagréable de fréquenter ce «type» de personne pas toujours recommandable. Elle allait toujours aussi assidument aux courses avec la même impatience à chaque fois. Motivée par ce qu'elle pouvait voir elle avait passée le permis de conduire et avait investi dans une moto qu'elle jugeait beaucoup plus pratique pour se déplacer en ville. Pratiquement toutes ses économies y étaient passées. Mais elle n'était pas peu fière de son véhicule.

AGE 749
C'était un soir comme un autre, il faisait sec et Rigel s’apprêtait à rentrer chez elle, une fois le bar fermé. Alors qu'elle enfilait sa veste un client qu'elle connaissait bien et qui était resté jusqu'à la fermeture s'approcha d'elle en sifflant. « Dis donc, c'est à toi cet engin ? », elle aquiésca d'un signe de tête et il se mit à rire bruyamment sous doute aidé par la boisson. « Je comprends pas que t'aille voir si souvent les courses et que t'ai jamais participé alors que t'as un truc pareil» continua t'il en désignant la moto d'un signe de menton. Rigel émit un haussement d'épaule, fatiguée par sa journée elle ne pensait plus qu'à se brancher à une borne de recharge alors elle le congédia poliment et rentra chez elle.

Si elle n'avait accordée que peu d'importance aux paroles de l'homme la veille au soir, elle ne fit rapidement qu'y songer. Elle était devenue une femme indépendante et cela faisait quelque temps qu'elle se surprenait à rêver d'une autre vie. Elle était restée si placide pendant si longtemps... Les courses occultaient complétement ce vide en elle.. et si y participer le supprimerai totalement ? Vivre ça .. Tous les jours ? En plus exaltant encore ? En avait elle seulement le courage et la force ? A vrai dire elle ne se posa pas la question. Elle n'arrivait plus à ce sortir cette idée de la tête, pour elle c'était forcément la solution ! Le lendemain elle fit sa demande d'inscription sans l'ombre d'un doute. Les places n'étaient pas très difficiles à obtenir, énormément de personnes se blessaient, parfois mortellement pendant ces courses. Le demande de chair à canon était donc constante. Elle apprit quelques jours plus tard que sa première course aurait lieu sous peu.

L'odeur est âcre et une chaleur étouffante l'enveloppe. Autour d'elle une fine fumée stagne sur la piste. Ils sont tous alignés sur la ligne de départ. Ses mains se crispent sur le guidon alors qu'elle lance des regards autour d'elle. La plupart des autres participants ne sont pas là pour rire. Certains véhicules sont énormes.. D'autres arbore des pics tranchants sur leurs jantes, sans parler de celui qui à bord de .. C'est quoi ça ? Un bateau avec des roues ? On dirait. En tout cas il ne fait que lui lancer des regards déments mais ça ne la touche pas le moins du monde. Faisait totalement confiance à son corps blindé elle n'as investit dans aucun équipement protecteur. Elle sait qu'elle peut résister à de puissants chocs. Elle se sent observée par des centaines de personnes, d’habitude c'est elle qui est là haut à crier ...  Un homme torse nu, visiblement très musclé met un énorme coup de poing dans un gong aux dimensions surprenantes, ça y est c'est le départ. Si elle possédait un cœur elle ne doute pas qu'il s'emballerait.

AGE 751
« ET C'EST RIGEL QUI RAFLE LA DEUXIÈME PLACE ! »
Le foule scande le nom du gagnant alors que Rigel se gare prestement à l'emplacement prévu à cet effet derrière la ligne d'arrivée. Le pneu de sa moto évacue une fumée noirâtre qui ne présage rien de bon et elle descend de celle-ci en pestant. Elle avait manquée la première place de si peu ! Elle tenait le podium depuis des mois maintenant, héritant au pire des cas de la troisième place. Bon tant pis la prime serait un peu moins bonne mais elle n'allait pas s'en plaindre. Un type qu'elle connaissait à peine lui donne un tape amicale dans le dos en passant à côté d'elle. « Ah, si on auraient imaginé que t'irait si loin ! J'aurais du parier sur toi dès le début !».

Le début.. Quand elle y repensait ça la faisait bien rire. Sa première course ? Un échec cuisant. Sa moto avait été partiellement détruite au point qu'elle avait faillit être disqualifiée. Elle avait terminée malgré ça à trois place du bon dernier. Un exploit selon elle. Elle avait eue un mal de chien à rembourser les réparations. Mais elle avait ressentie tellement de liberté.. Plus rien d'autre ne comptait quand elle était sur la piste. Alors elle avait persévéré et avait grimpée petit à petit les marches menant vers le podium pour ne quasiment plus le quitter au bout de quelques années. Pour elle chaque courses de perdues était un apprentissage pour la prochaine. Elle ne s'était jamais démontée et avait toujours pris du plaisir à rouler.

AGE 753/754
Bien entendu ces années n'avaient pas été remplie de joie et d'allégresse et avaient comportées son lot de désillusions et découragement. Mais cette année là fut différente en tout terme. Elle avait gagnée une petite renommée dans le milieu et la plupart des personnes s'accordaient à dire qu'elle maitrisait son sujet. Elle était toujours restée plus ou moins discrète mais était cependant plutôt appréciée dans la communauté, sans doute parce qu'elle ne faisait pas de vague et que c'était plutôt rare. Mais elle fut bientôt approchée par une soit disant "entreprise" qui voyant de quoi elle était capable souhaitait louer ses services pour des "livraisons" privées. Il y avait une somme très correcte d'argents à la clé et Rigel voyait là un bon moyen de financer les futurs réparations de sa monture. Il y avait TOUJOURS des réparations à effectuer de toute manière. Même si elle pouvait vivre confortablement des courses elle ne roulait pas sur l'or non plus (ahah rouler sur l'or ? Pour un rider ? Z'avez saisi ? *meurs*). Elle se mit donc à collaborer étroitement avec Cosmo Black. Les milieux illégaux, elle baignait dedans depuis des années alors ce ne lui posait pas vraiment de problème de bosser pour ce qui s'apparentait à une mafia.

Tout ce passait très bien, elle conjuguait très bien sa vie de Rider et les petits boulots de Cosmo Black. Mais elle finit petit à petit par consacrer plus de temps à l'organisation au détriment des courses. Il fallait livrer une boite d'organes trouvés illégalement sur le marché noir ? Pas de problème. Elle aimait beaucoup ce job, il lui permettait de gagner plus tout en pouvant rouler à son loisir. Elle savait prendre des initiatives aka distribuer des pains quand il fallait aux clients un peu trop pointilleux et se débrouillait très bien en solo. Les résultats mirent à peine quelques mois à arriver et elle grimpa également les échelons du Cosmo. Plus de responsabilités lui firent confier et en deux ans à peine elle gagna la confiance de Valentine. Assez en tout cas pour devenir son bras droit. Pour lui elle aurait eue toutes les qualités pour devenir conseillère si elle ne filait pas à l'anglaise pour participer à quelques courses dès qu'elle en avait l'occasion. Il ne pouvait pas vraiment se permettre de s'y opposer tellement elle brillait dans les deux rôles. Elle a l'impression que le boss du Cosmo Black tient à elle et ses capacités et cela lui fait d'autant plus apprécier son boulot. Elle porte une espèce de tendresse bizarre à Valentine. Mais au final ce serait-ce pas là le comportement du chien, euphorique que son maitre s'intéresse à lui ?

Le problème avec Rigel c'est qu'elle ne s'arrête jamais. Il lui faut perpétuellement sa dose d'adrénaline. Parfois elle s'autorise une pause mais ça ne dure jamais bien longtemps. Il ne faut pas, elle ne veux pas ressentir ce vide qui persiste même après toutes ces années...  



3
Qui es-tu ?


Surnom : Linou
As-tu plus de 16 ans ? : Ouaip
Où as-tu trouvé le forum ? De partenariat en partenariat ^^
Une remarque à faire ? La playlist tue :3
Peut-on réutiliser ton personnage si tu quittes le forum ?Seulement en pnj

(c) Reira de Libre Graph'


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
avatar
Messages : 85
Localisation : Partout
Métier : Maître de l'Arcadia
Ven 7 Avr - 23:07
Coucou Rigel  overlyenthusiast

Globalement ta fiche est sympa, j'aurai cependant quelques détails à te faire revoir avant de pouvoir te valider !

1 - Le lien entre un Architecte et sa création ne s'effrite pas dans le temps, ce sera forcément Faust qui aura mit un terme à celui-ci.

2 - "sa première course de bolides illégale après 720 ans d’existence."  Petite erreur pour l'age ^^
 
3 - Rigel ne s'est pas blessée une seule fois après ces années à effleurer la mort dans les courses illégales ? Sachant qu'elle ne peut pas se faire réparer par quelqu'un d'autre que son créateur, il est compréhensible qu'elle ait redoublé de prudence, mais c'est légèrement impossible d'être prudent quand on a ce genre de 'loisir' xD. Y'a forcément de la casse, et pas que pour le véhicule généralement (ça peut être des égratignures mais l'important c'est que ça reste crédible Smile)

4 - Pour finir j'ai constaté beaucoup de fautes de conjugaison et de grammaire, peut-être qu'une dernière relecture t'aidera à en corriger la plupart ? Je ne comprends pas trop à un moment dans l'histoire du change carrément de temps, mais c'est peut-être volontaire.

Allez, après ça c'est bon !! take_the_power
Revenir en haut Aller en bas
Stan
Admin
avatar
Messages : 85
Localisation : Partout
Métier : Maître de l'Arcadia
Mer 10 Mai - 17:23
Hello, pas de nouvelles de ta part depuis plus d'un mois. Ta fiche va être archivée et ton compte supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arcadia :: Transfert_Conscience :: Incoming_connections... :: Demande de transfert :: Fiches refusées & Archivées-
Sauter vers: